# Calendrier, # Clip, # Musique, # Vs Com

« Angèle » // Moussu T & Lei Jovents

essaiLa figure incontestée de la chanson occitane est de retour avec « Opérette Volume 2 » ! Le groupe rend hommage à la chanson marseillaise des années 30, un genre (l’opérette) né dans une ville ouverte sur le monde où jazz américain, bel canto et musiques afro-américaines rencontrèrent tradition provençale.

Sellers, Scotto, Sarvil, Alibert… autant de noms aujourd’hui oubliés que font revivre les membres de Moussu T… et Rosemary Standley invitée sur le titre «J’ai rêvé d’une fleur».

Tel Massilia Sound System, influencé par la Jamaïque et le reggae des années 80, de par son ancrage local et la nécessité d’être le miroir de la culture populaire, le groupe Moussu T & lei Jovents doit sa fondation à un Jamaïcain, le grand écrivain Claude Mc Kay (1889-1948) et à la lecture de son roman « Banjo », qui lui donne envie d’approfondir la connaissance de l’histoire musicale de la période où Marseille, grand port ouvert sur le monde, accueillait le jazz, avec l’idée de retranscrire ce mélange et cette richesse.

→ Discover this album « Opérette Volume 2 » 

« Angèle » par Moussu T & lei Jovents, extrait de l’album « Opérette Volume 2 »,
parution le 19 octobre 2018.

Depuis près de quinze ans maintenant, Moussu T & lei Jovents, figure incontestée de la chanson occitane, distille son blues moderne en emmêlant poésie urbaine occitane, rythmes créoles, banjo et guitare blues. Créé par Tatou et Blu, respectivement MC et guitariste de Massilia Sound System, ce qui fut au départ un side project, est devenu peu à peu un des groupes les plus stimulants de la scène française.

C’est à l’occasion de l’anniversaire de la mort de Claude Mc Kay en 2008 et grâce à l’historien marseillais Pierre Échinard, qu’ils firent le plongeon dans le répertoire abondant de la période où le jazz américain débarque sur le port de Marseille et où ils découvrirent un peu plus le génie et l’étonnante modernité de ces artistes provençaux. Avec un premier volume en 2014 fièrement intitulé « Opérette », Moussu T & lei Jovents, imprégnés depuis toujours de cette tradition chansonnière marseillaise, pouvaient enfin rendre hommage à leurs grands aînés : « s’inscrire dans l’histoire de la musique populaire de Marseille c’était évidemment rencontrer cette chanson marseillaise des années 30 qui finalement était la dernière expression culturelle phocéenne à avoir rencontré un large succès national […] il devenait évident que ces Marseillais à l’écoute du monde avaient, comme nous le tentions nous-mêmes, fondé un genre où la tradition chansonnière locale se retrouvait mixée avec les musiques débarquées sur les quais.

Capture

Il nous apparut clairement que ce genre marseillais (l’opérette) était le produit d’une rencontre entre la tradition provençale, la chanson populaire italienne, le bel canto et la musique afro-américaine ».

Avec ce second disque consacré aux opérettes marseillaises, le groupe réaffirme son intérêt pour cette riche période d’entre deux guerres et nous plonge dans la (re)découverte d’un répertoire remis au goût du jour avec délice, virtuosité et bonne humeur ! Avec treize titres pour ce volume 2, douze reprises et une composition de leur cru, Moussu T & lei Jovents rendent ici un magnifique hommage aux inventeurs du genre, pour ne citer que les plus connus d’entre eux : Scotto, Sarvil, Alibert, Sellers. Ils ont su aussi dénicher quelques perles rares et nous réserver une belle surprise en invitant, pour un duo avec Tatou sur «J’ai rêvé d’une fleur», Rosemary Standley du groupe Moriarty.

Capture.PNG

Ces airs que nous fredonnerons volontiers font bien souvent écho à notre quotidien et parfois même à l’actualité ! Pour conclure, on pourrait simplement citer Moussu T : « Au fur et à mesure de ce grand bain d’opérette, nos grands anciens […] sont devenus de plus en plus proches de nos pratiques et de nos préoccupations jusqu’à finalement nous donner l’impression qu’en interprétant leurs œuvres, nous jouions  nos propres compositions. C’est dans cet esprit et loin de toutes idées de musicologie ou de maintenance que nous proposons ce petit florilège de chansons, qui, pour nous, ne sont pas des pièces de musée mais des compagnes de notre quotidien toujours efficaces ».

Capture

SUIVEZ Moussu T & Lei Jovents

➡ FACEBOOK ➡ INSTAGRAM ➡ TWITTER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s