# Calendrier, # Concert, # Evénement, # Festival, # La Mission, # Musique

Festival Beauregard – La programmation complète dévoilée !

Capture

Pour sa 12ème édition, le festival Beauregard a décidé de croquer l’été à pleines dents ! N’en déplaise à John dont la gourmandise est sans commune mesure… Quoi de plus délicieux et rafraîchissant qu’une glace à l’eau pour célébrer 4 jours de fête et de musique au cœur du parc de Beauregard ?

Vous l’aurez deviné, après le succès du jeudi en 2019, le festival revient sur 4 jours, du jeudi 2 au dimanche 5 juillet avec 38 artistes au menu. De quoi faire de belles et alléchantes associations de saveurs et dévorer votre glace jusqu’à la pointe du cornet !

Ils rejoindront ainsi la liste des 300 groupes ou artistes ayant déjà foulé les terres normandes parmi lesquels Depeche Mode, Les Insus, Sting, Macklemore, Ben Harper, Suprême NTM, Stromae, Orelsan et tant d’autres.

Allez, fini de vous mettre l’eau à la bouche, découvrons ensemble les artistes qui vous feront fondre de plaisir lors de cette 12ème édition.

AU PROGRAMME

Le jeudi 2 juillet proposera la crème de la crème en termes de créativité, d’univers musicaux et de fortes personnalités, de Nekfeu, prince du Hip Hop et roi de la scène aux mélodies terriblement brillantes et savoureuses de Métronomy dont John est totalement accroc. Eux sont givrés certes, mais surtout libres, insolemment jouissifs et totalement addictifs, je veux parler du génialement borderline Philippe Katerine ou des affreux sales et méchants Fat White Family. Marseille & la Belgique associées, c’est forcément unique et explosif, Hamza& Sch réunis c’est la cerise sur le milk shake.  Acidulé, pailletée, dansante telle est l’électro de Martin Solveig, indispensable pour danser et briser la glace avant les beats ravageurs et frénétiques du duo Kompromat.

Capture

Vendredi 3 juillet, les artistes se rebellent et le feu sacré règne. Au programme : Les anglais de Madness, groupe iconique depuis 40 ans, engagé et léger, tropical et sociétal. Leurs tubes devenus des hymnes feront frénétiquement danser Beauregard. Rebelles, les frères de PNL le sont évidemment, farouchement indépendants et maîtres de leur destin fulgurant, ils ont révolutionné l’industrie musicale. 2 frères terribles encore, le duo noise The Jesus & Mary Chain sent toujours le cuir et le soufre, le bruit et la fureur. Eux se voient comme une fratrie, leur Rock déchaîné et abrasif fait de Last Train l’un des meilleurs groupes de scène français.

Capture

Terriblement survolté, absolument électrique, le show des canadiens de Sum 41 le sera assurément. Forcément rebelle du haut de ses 19 ans, Zola, le bad kid d ‘Evry se joue des codes et se taille une place de choix dans le paysage du Hip Hop. Terrible coup de cœur en perspective pour le post punk charismatique et brut des jeunes irlandais de The Muder Capital. Thylacine et son électro hypotonisante nous offrira une parenthèse salvatrice dans des contrées inexplorées. Enigmatique derrière son masque vénitien, le Dj berlinois Claptone envoûtera le dancefloor pour clôturer cette journée de feu et de glace.

Samedi 4 juillet, les saveurs et les esthétiques se mêlent pour contenter notre insatiable gourmandise musicale. Attention, légende aux 60 millions d’albums vendus, Roger Hodson fera souffler la délicieuse nostalgie de Supertramp sur Beauregard avant que la tempête Body Count mené par l’iconique Ice-T ne se lève et emporte tout sur son passage. Performeuse hors pair, Catherine Ringer chantera Les Rita Mitsouko et nous entraînera dans un tourbillon de tubes indémodables.

Capture

Désormais incontournable, Ninho explose tous les compteurs et se placera résolument au centre du game. Leurs mélodies ont l’odeur des embruns des côtes australiennes sous un soleil couchant, Parcels distillera son groove survitaminé aussi rafraîchissant que le duo iconoclaste belge que forment les incroyaux et inséparables Caballero & JeanJass. La douce brise de Giant Roks tout droit venu d’Allemagne nous ravira avec sa fougueuse pop indé et ses mélodies oniriques.

Lui, a l’habitude des vents contraires, fantasques, insaisissables, le crooner de Quiberon, Bertrand Belin, vous fera passer par toutes les émotions. Pour clôturer cette journée, deux somptueux astres noirs, Archive pour un concert que l’on sait déjà splendide précédera la synthéwave de la tornade Perturbator pour un show total.

Dimanche 5 juillet, final en apothéose puisque le collectif anglais Massive Attack clôturera le festival entouré de nombreux guests pour revenir sur 30 ans d’une carrière hors normes. Mais avant cela, raisonnera la voix impériale de la divine Fatoumata Diawara, les riffs de guitares virtuoses du showman -M-, le rap pop sans concession de Niska et ses influences à la fois trap et africaine, l’électro pop radieuse des impétueux islandais de Of Monsters of Mens, l’impertinence absurde du rap débridé de Lorenzo, autoproclamé, empereur du Sale.

Capture

Le trio américain grunge Nada Surf qui au-delà de leur hymne générationnel Popular viendra présenter un nouvel album captivant et éblouissant. A découvrir absolument, Frank Carter & The Rattlesnakes connus pour leurs performances scéniques palpitantes et incandescendantes.

Capture

Enfin focus sur les artistes normands programmés cette année à Beauregard : la gagnante de la John’s session 2020 : Annabella Hawk ouvrira les festivités le jeudi 2 juillet sur la scène John. Cette auteure-compositrice- interprète enveloppera le festival de sa soul teintée de R&B, mettant son âme à nue et partageant avec nous de multiples émotions. Vendredi 3 juillet, place aux rythmes sud-américains teintés d’électro de La Gallera Social Club, véritable pépite groove qui fera danser Beauregard.

Le samedi 4 juillet, l’Indie- Pop Punk de The Eternal Youth, sera un véritable élixir de jouvence : quand on sait qu’ils ont déjà connu plusieurs vies musicales, on ne peut s’empêcher de penser que ces quatre- là ont dû vendre leurs âmes aux diables du Rock. Enfin, nous nous laisserons transporter par les rêveries électroniques de Samba de la Muerte. Fort du succès de leur rayonnant premier opus, la bande d’Adrien Leprêtre revient à Beauregard le dimanche 5 juillet pour nous présenter son nouvel album que l’on pourrait résumer en un grand souffle de liberté.

Vous l’aurez donc compris, cette 12ème édition sera une véritable explosion de goûts qui promet une édition complètement givrée !

Cerise sur le sundae, un nouvel espace détente pour petits et grands verra le jour pour toujours plus de confort… Au programme : un espace Kids revisité, de nouvelles animations et un vrai espace chill à l’écart du son.

Parce que John est aussi addictif qu’une crème glacée, tous les pass existent avec l’option camping pour ceux qui ne seraient jamais rassasiés. Et pour les adeptes du supplément chantilly, John a tout prévu ! Retrouvez le confort et la douceur de votre lit en prenant l’option “tente clé en main”. Oubliez les maillets et les duvets, votre tente sera montée et votre lit préparé à votre arrivée.

Qui dit sucre et friandises, dit aussi kids, comme chaque année les 4 jours du festival sont gratuits pour les – de 12 ans.

Rendez-vous sur notre site web et dans tous les réseaux de billetterie pour vivre ensemble une édition haute en couleurs !

unnamed © Présentation & Graphisme  :  SELECTION SORTIES  FR  2017  2020  / Texte  :  La Mission

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s